Essai Cannondale Super Six Evo Hi Mod


 
 
Cela fait maintenant plus d'un an que je roule avec le Super Six Evo Hi Mod et il est donc plus que temps de vous proposer un essai..
 
Pour l'instant, je vous relate cet essai par écrit avant de bientôt vous proposer de venir tester par vous même....
 
Avant tout Cannondale a eu la bonne idée de proposer un modèle aux couleurs de Multriman !..  Alors en 2012, comme en 2013, je n'ai pas hésité longtemps pour choisir la version noir et verte du Super Six Evo Red Racing, en taille 52 cette année pour une position plus "agressive''. 
 
L'Evo reprend la géométrie du Super Six. Si les tubes restent assez ronds,  les formes se sont affinées et le vélo semble encore plus dynamique avec notamment la jonction haubans-tube de selle-tube horizontal bien ''travaillée'' au niveau aéro. Le triangle arrière avec la technologie ''Speed Save'' et ses zones de flexion judicieusement placées contribue au très bon rendement du vélo et surtout à son incroyable confort. Tout comme la fourche qui dispose de cette même technologie avec un pivot d'une épaisseur variable pour un meilleur équilibre poids-rigidité et des pattes excentrées. Ceci permet d'améliorer encore le confort avec un angle de fourche important tout en gardant une excellente maniabilité. 
 
Au niveau équipement, je roule le plus souvent avec des roues RAR Tempo qui sont des roues très fiables  offrant une bonne rigidité grâce à un profil de 30mm, tout en gardant un poids très raisonnable. Mais de plus en plus en souvent, je pense augmenter encore le plaisir avec les RAR Optimal 46mm à pneu... 
 
En 2013, il est à noter que le groupe SRAM RED a évolué de manière positive. S'il reste bien sur un des groupes les plus ''light'' , la fluidité des manettes a été bien améliorée et les passages d'un plateau à un autre se font maintenant sans soucis.
 
Le poids de l'ensemble reste toujours une des caractéristiques les plus impressionnantes du Super Six Evo Hi Mod. Je reste bluffé à chaque fois que je soulève le vélo ! Vous me direz  que comparé à mes 5 kilos corporels supplémentaires depuis 2003 , les 2 kilos gagnés par rapport à ma monture de l'époque  ne sont pas suffisants... Mais ils m'aident quand même bien à ne pas être complètement ridicule quand les pourcentages s'élèvent ! Et sa maniabilité, son ''accroche'' en descente, ajouté à ma ''densité naturelle'' m'aide à combler mon retard quand cela roule vite !
 
Concernant le comportement du vélo, c'est assez simple et je vais être rapide... je n'ai aucun reproche !  J'ai d'ailleurs pu faire le constat en ressortant cet hiver sous la pluie (pour ne pas abimer mon Super six tout neuf !) un vieux vélo de la fin des années 90.. Quelle évolution en un peu plus de 10 ans. La rigidité et le rendement  ont subi une évolution impressionnante  et pourtant le confort est incomparable. Mais je vous rassure quand même... dans tous les cas il faut continuer à enrouler les pédales et ce sont bien les jambes qui restent le principal moteur... Comme c'est le corps et sa position sur le vélo qui reste le principal frein aérodynamique à l'avancement. Et je confirme que bien que gardant des étriers de frein classiques, des tubes quasi ronds et des passages de câbles de dérailleurs externes, le super Six Evo peut aller très vite sur les parties roulantes. Equipé de roues Aero et avec une position très similaire à celle que j'ai sur mon vélo de chono, j'ai en effet pu faire la différence face à de bons cyclistes comme Krylov, Schumann ou Zamora tous ''montés'' sur des vélos ''aero'' dans  les très beaux faux plats descendants sur le dernier Natureman.
 
Je suis tellement bien sur mon Super Six Evo que j'ai laissé le nouveau Slice RS au magasin en expo depuis 3 mois ... Mais il me reste encore un peu de temps avant les premiers objectifs pour tester et vous présenter ce dernier modèle de Cannondale...
 
En attendant, je termine par les reproches que je peux faire au Super Six Evo Hi Mod. Car même si pour beaucoup,  comme pour le magazine Allemand ''Tour'', c'est le meilleur vélo du monde, il le fait payer assez chèr. En 2012, la proposition de la gamme  Super Six était plus abordable. On pouvait acquérir un Super Six Evo Hi Mod et son cadre à 695g pour un peu plus de 4500 euros. En 2013, il faut débourser 5499 euros ! En effet le Hi Mod est au minimum livré avec du matériel haut de gamme comme le groupe Sram Red ou les roues Vision TC 24 Carbon boyaux qui font grimper les prix à des valeurs presque indécentes.
 
Par cb le 3/05/2013

Multriman Partenaires

partenaire
Multriman - 23 bis Chemin de la Chabure 42400 Saint Chamond - Tél. 06 64 29 29 00 - cbastie@multriman.com
Multitex, développement internet