Jurkiewicz interpellé par les Djeun's de la Loire !


 
 
Juste avant son départ pour Melbourne où il disputera son premier Ironman  de l'année, Jeremy a accepté de répondre aux questions plus ou moins pertinentes des jeunes triathètes du centre d'entraînement de la Loire... voici la première partie !
 

Questions d'Arthur  

Penses-tu que voir ton nom sur la START-List  puisse provoquer des sueurs froides chez certains  autres concurrents? 
Tout le monde peut procurer des sueurs froides à d’autres concurrents, reste à savoir auxquels. ??  Samedi, je pense qu’il y a une bonne vingtaine de concurrents qui dormiront tranquille s’ils pensent à Jurkiewicz. 
 
Qu’aimerais tu faire de particulier, en dehors des préparatifs pendant les quelques jours de répit précédant la course ? Je suis à l’autre bout du monde mais malheureusement je ne ferai rien de bien spécial avant la course. Lundi je me suis un petit peu promené dans Geelong avec un déjeuner en ville pour me régénérer un peu mentalement. Mais ensuite pas vraiment de shopping ou visite à part dans le village Ironman où l’on fait toujours un petit tour.
Après la course je rentre très vite en France mais j’essaierai d’aller demander quels coins peuvent être  sympas à voir. Mais j’espère bien revenir et faire encore de chouettes voyages.

Comptes-tu te raser avant la course ? Oui oui… (J’ai vraiment dû choquer à Hyères….) c’est même déjà fait. Je n’aurai pas choqué avec une barbe lors de mon stop aux Emirats, mais arrivé en Australie avec une barbe d’un mois….

Questions de Keke

Est ce que tu as déjà fait, comme moi, une sortie vélo à 40 watts de moyenneEt avec Youtube en fond sonore tu oublies…. Youtube oui mais Youtube (à fond bien sur) me faisait plutôt l’effet inverse et je donnais plutôt tout. J’arrive à être quelqu’un de patient mais là il faudrait vraiment beaucoup de patience pour une sortie à 40 watts de moyenne...

Pourquoi as tu choisi de faire de l'IronMan Depuis petit j’aime les efforts en solo, et de plus en plus j’aime les longs entrainements en solo. Pour mon 1er Ironman en Floride, j’étais attiré par cette course, en particulier car je connaissais les lieux et que j’y avais assisté déjà 2 années auparavant (avec un bon résultat pour la personne que je suivais) alors forcément ca donne des idées. J’ai également vu Roth  et quand tu as eu sur ces  épreuves, les poils qui se sont un peu dressés en entendant le coup de canon tu te dis qu’un jour il faudra que tu y sois. Aujourd’hui je peux dire que les quelques instants qui précèdent ce coup de canon, tu flippes franchement et tu ne fais vraiment pas le fier.

 

Questions de Félix

Comment es tu venu au triathlonD’abord par la natation, puis grâce à quelques connaissances je m’y suis mis petit à petit. Jeune je pratiquai aussi le vélo en loisir. Mais tout seul dans une autre ville les choses auraient sûrement été différentes. En effet ici j’ai rapidement côtoyé des Top athlètes et tout de suite j’ai été intégré dans un groupe, et je pense que ça m’a beaucoup aidé  

Comment gères tu ton stress avant une compétition importanteIl faut essayer de se dire que toutes les choses ont été faites au mieux. De toute façon il est trop tard pour en faire plus ou changer quoi que ce soit, donc ça ne sert plus à rien de trop réfléchir. Le stress il en faut, c’est sûr, mais pas trop car ensuite il peut être néfaste.

T'es tu déjà énervé sur un concurrentJe ne crois pas m’être énervé sur un concurrent mais lors d’une course où tout avait été de travers du début à la fin (en grande partie à cause du stress d’ailleurs)  je me suis un peu énervé contre un bénévole… Pourtant il n’avait rien fait, mais à ce moment là je n’étais plus dans ma course, je ne savais plus trop ce que je faisais.

La suite ICI

 
 
 

Multriman Partenaires

partenaire
Multriman - 23 bis Chemin de la Chabure 42400 Saint Chamond - Tél. 06 64 29 29 00 - cbastie@multriman.com
Multitex, développement internet