Grand Prix de Floride


La course commence dans une eau très agitée qui va être un bon moment de galère pour une bonne partie des 3100 partants! Denis Chevrot se joue des éléments et parvient à distancer tous les concurrents pour sortir en tête en moins de 49'. Derrière lui pointe nombre des favoris dont Kotsgarov sous l'impulsion duquel le premier pack va se former... Denis résiste très bien, devant, tout seul pendant plus de 30 miles, mais fini par voir revenir un groupe d'une petite dizaine d'unité avec donc Kostgarov, Raphael, Bretscher, Donnely, Schmoll, Djurback, Danielsson,.. 
Derrière c'est un autre groupe de plus de quinze unités de"mauvais nageur" qui s'est formé et le dernier du groupe à sortir de l'eau est Georges Swoboda qui a réalisé 4h15' sur le dernier Challenge Barcelone !..Ce 2e wagon allant légèrement plus vite que le premier, on aurait facilement pu se retrouver avec un regroupement de plus de 25 triathlètes !...
 
Vers le 40e kilomètres, à la sortie d'un épais brouillard qui rend la tache des arbitres impossible, je suis repris par ce pack imposant... Je me promets alors de ne pas "bouger".... au moins jusqu'au 120e kilomètres !.. Mais je suis vraiment un très mauvais tacticien incapable de respecter les consignes,et je ne peux m'empêcher de tenter de ''secouer' ce petit train rapidement! Mais impossible de décrocher qui ce soit sans se ''griller'' complètement pour la suite... J'accélère pourtant encore pour ''rentrer'' sur le 1er pack vers le 100e kilomètres. Mais si "mon" groupe a perdu une petite dizaine d'unités dans l'affaire, Swoboda, Riesen sont toujours là ainsi que Vabrousek et Defilippis qui sont eux de très bon ''tacticien''... Ce n'est pas le cas de Kostgarov et Svoboda qui sont les rares à mettre le nez à la fenêtre. Jusqu'à la fin, je ferais encore mon possible pour ''pourrir'' le train-train du groupe avec long effort progressif entre-coupé de ralentissements pour faire se retrouver les "poursuivants" dans les roues, accélérations aux ravitos, cassures provoquées et encore accélérations sur les 10 derniers kilomètres avec le premier vent de travers de la journée le long de la côte... Tout ceci me permettra quand même de rentrer 2e à T2, de ''claquer'' la meilleure performance Française en vélo sur Ironman, de faire distribuer quelques cartons rouges, et de prendre un peu de temps sur les très bon coureurs qui peuvent maintenant "préparer'' sereinement leur marathon. Mais je termine en appuyant quasi plus que sur la jambe droite pour préserver la gauche des crampes qui se font sentir... Et ouais ! Cela fait mal au jambes d'appuyer sur les pédales !..
 
Mais je ne suis en effet que 2e... et à 18' du premier ! Après une très bonne natation, l'américain Starykowicz réalise une performance à la Lance Armstrong sur le vélo! Ce dernier qui a aidé Starykowicz en début d'année pour lui permettre de mettre fin à ses mésaventures à Abu Dahbi, a du apprécier la partie de manivelle! 4h04' pour 180 kilomètres ! Nouveau record ! Et comme toujours la distance est bien là aux US... Le parcours n'a pas changé ! Mais les conditions ont été pour le moins étonnantes cette année avec un tout petit vent, mais quasi favorable tout du long !! Cela aide un peu.. mais 4h04' tout seul devant est tout simplement monstrueux!

Le marathon proposera lui des conditions beaucoup moins facile avec beaucoup d'humidité et pas loin de 30°.... Starykowicz faibli doucement mais parvient à conserver 2' d'avance sur Raphael pour s'imposer sur son 1er Ironman. Defilippis et Plese grâce à un 2h47' à pied prennent les 3e et 4e place et Denis Chevrot réalise l'exploit d'entrer dans le top 5 avec un chrono de 8h16' qui le place d'entrée comme le 2e performeur Français de tous les temps sur la distance ! Je m'arrache pour ne pas descendre plus bas que ma moins bonne place ici qui serait un signe de régression mal venu à mon âge... 7e et sub 500, je me suis encore bien éclaté ! C'est fun !
 
Les filles partient 5' après les garçons, ont encore l'incroyable chance de pouvoir s'exprimer chacune de leur côté en vélo. Aucun regroupement, des filles éparpillés sur les 180 kilomètres et à ce jeux c'est Van Vlerken qui est la plus forte devant Carfrea. Cette dernière a eu le mérite de faire un peu plus qu'assurer sa qualif pour Kona 2013. La jeune et prometteuse américaine Clifford monte sur la 3e marche du podium avec un marathon en 2h57' !
 
Par cb le 4/11/2012 

Multriman Partenaires

partenaire
Multriman - 23 bis Chemin de la Chabure 42400 Saint Chamond - Tél. 06 64 29 29 00 - cbastie@multriman.com
Multitex, développement internet