Super 5150 ! Super Billard !

Une nouvelle ''série" mondiale a vu le jours en 2011. Le format 5150 est en fait le triathlon courte distance remis au goût du jours par la WTC. Nouvelle action commerciale ? Peut être pas que !

Ayant longtemps milité pour le format contre la montre, je trouve l'initiative particulièrement intéressante... J'ai toujours considéré que depuis l'instauration du drafting, il y avait un manque dans le triathlon. En effet, les jeunes triathlètes pour s'exprimer à haut niveau n'ont qu'un seul choix, le triathlon avec drafting. Ceci limite forcement à un certain type de triathlète qui doit avant tout courir très.. très vite ! ( Et aussi être  très fort en natation et vélo ! ). Mais un excellent nageur ( Walton, Potts ) qui parvient à faire de petite différence dans l'eau est quasi tout le temps victime d'un regroupement et ne tire que peu d'avantage de son point fort. Et cela est encore plus vrai pour le super cycliste (Sudrie, Loisel, Bignet.. ) qui ne peut généralement produire son effort sans se retrouver avec du monde sur son porte bagage.

Le jeune, plutôt que d'exprimer et de conforter ses qualités, n'aura alors qu'un objectif, essayé d'améliorer sa course à pied. C'est tout à son honneur, mais une morphologie, un passé sportif ou même simplement un préférence pour une des 2 premières disciplines de notre sport l'empêchera toujours d'être au plus haut niveau en triathlon avec drafting. Il n'a alors que le choix d'aller s'exprimer à la FFC ou du longue distance s'il souhaite rester dans le monde du triathlon. Mais passer du format sprint à au format 70.3 à 19 ans cela n'est pas forcement une très bonne transition…

Le jeune prodige Français Bertrand Billard en est l’exemple parfait au plus haut niveau. Bien que déjà très performant en natation et course à pied, il lui manque un petit quelque chose pour concurrencer les tous meilleurs sur le circuit ITU. Il aurait pu insister. Mais il faut aussi être réaliste et il sera toujours difficile pour lui de rivaliser au départ d’un 10 kil avec des Vidal, Hauss, etc… Sur son vélo par contre, il présente des qualités exceptionnelles et pourrait sans nul doute se tourner vers le monde professionnel du vélo.
Mais cette année, le circuit 5150 lui permet de remporter des courses prestigieuses face à des adversaires prestigieux et accessoirement sans doute de mieux vivre de son sport.

Les instances officielles lancent des championnats d’aquathlon ( ce qui reste intéressant car peut permettre de toucher un nouveau public ) et re lancent  des championnats sprint qui sont la copie conforme en format réduit des championnats existant et n’apportent pas grand chose si ce n’est sans doute la vente d’un événement. Elles viennent même de reconnaître des nouveaux formats. Je précise que je n’ai rien contre ces nouveaux formats si ils permettent à de nouveaux adaptes de venir vers le triathlon ce qui semble être leur objectif. Je suis par contre plus réticent quand ces nouvelles épreuves communiquent sur 1 ou 2 noms " ronflant " de la discipline pour faire croire que cela reste des compétitions de haut niveau qui ressemblent en fait bien plus à une exhibition.. Il ne faut pas se tromper. La multiplication des labelles et formats dilue la concurrence. Le haut niveau en triathlon est au JO, sur la WCS et à Hawaii.

La WTC a peut être profité du manque existant sur le format court sans drafting ( ce qui reste historiquement  le triathlon ) en créant le circuit 5150... Elle peut tout de suite compter sur ce qui fait venir les principales têtes d’affiches : le prize money ! La finale distribuera pas moins de 1 000 000 de dollars !
Mais, comme le fait que le drafting est interdit est son principal argument pour se démarquer du circuit ITU, elle n’aura vraiment aucun doit à l’erreur quant à son aptitude pour faire respecter la règle…

Si le succès se confirme, il est certain que cette finale 5150 peut devenir un des événements majeurs de la saison de triathlon avec une confrontation des meilleurs comme à l’époque des Allen, Lessing, Pigg ! Je suis en tous cas très curieux et indécis quand au résultat d’une confrontation entre Billard ( et tous les nouveaux triathlètes avec son profil qui ne manqueront pas de se révéler ) et les meilleurs de la WTS sur une épreuve 5150… Pas vous ?..

Et après, bien que cela existe déjà sans être reconnu sur pas mal de format long, il restera seulement à instaurer et légaliser le long avec drafting !..
 
Par cb le 30/072011

Multriman Partenaires

partenaire
Multriman - 23 bis Chemin de la Chabure 42400 Saint Chamond - Tél. 06 64 29 29 00 - cbastie@multriman.com
Multitex, développement internet