Une piste concernant les défaillances à Kona...

 
 
 
Sans jamais en connaitre vraiment la cause, de nombreux très bons triathlètes (ou moins bons..) n'ont jamais pu être performants à Hawaï. Attention, je ne parle pas ici des défaillances plus ou moins logiques liées à des erreurs dans la préparation ou stratégiques pendant la course. Mais de cette sensation de perdre toutes ses forces,  de prendre 20 ans ( en 10 ans on ne perd pas tant que cela… ) en quelques minutes dans la première petite boucle vélo, à Kona, quand l'intensité est la plus élevée...
 
Si je n'ai jamais été un très bon triathlète, j'ai cependant fait parti des athlètes qui ont eu beaucoup de mal à s'exprimer pleinement là bas et qui ont eu ces sensations. J'ai cherché et je cherche encore pourquoi cette île aurait la particularité d'affaiblir certains plus que d'autres?
 
Souvent les hypothèses se dirigent vers le climat très chaud et très humide, mais finalement pas si différent de ce que l'on peut trouver à Cozumel, en Australie, en Floride ( quand les températures sont de saison..) ou même à Nice quand le thermomètre grimpe jusqu'à 30° sur la promenade...
 
Ayant pu échanger avec des participants, des scientifiques et pu suivre de près de nombreux athlètes,  que j'entraine, durant leur course à Kona, une nouvelle hypothèse pouvant expliquer ces baisses inexpliquées de performance m'est venu à l'esprit.
 
Tous ces triathlètes identifiés sont très allergiques aux graminées, pollens, acariens, etc… 
 
L'archipel d'Hawai est le 2e état qui présente le plus d'enfants asthmatiques de l'Amérique du Nord. Mais cela n'est pas du forcement aux graminées …
 
La cause semble plutôt identifié sur Big Island avec la présence du volcan en activité à quelques kilomètres de Kona. Celui ci dégage souvent un nuage appelé Vog qui se forme lorsque du gaz volcanique  ( dioxyde de soufre) réagit avec le dioxygène et la vapeur d'eau atmosphérique en présence de rayonnement solaire.
 
Il est prouvé que le Vog a des effets néfastes sur la santé et il est très surveillé par le ministère.. Volcano émet 2000 à 4000 tonnes de dioxyde de soufre par jour. En 2008 et 2012 plusieurs ''régions'' de Big Island ont été déclarées en zone de calamité agricole en raison de dommages aux cultures sous les effets de Vog.
 
Alors, même si le Vog n'est pas présent, l'atmosphère près de Volcano ( à Kona.. ) reste toujours plus ou moins ''pollués''. Certes de façon imperceptible pour la plupart des personnes, mais celles sensibles seraient donc logiquement impactées.  Les symptômes décrivent des individus ( pas sportif, pas sur un vélo,.. ) qui ne remarquent rien, mais qui ne se sentent pas bien, perdent leur énergie.. Bien sur en cas de pratique sportive intense les effets du Vog seraient donc pires que "notre" pollens pour un allergique!
 
Je suis à l'écoute de tous ceux ( athlètes, entraineurs, scientifiques, etc.. ) qui pourraient nous apporter des informations complémentaires pour progresser ( ou pas ) dans cette hypothèse. D'avance merci. cbastie@multriman.com
 
 
par cb le 15/10/2015 
 
 
 
 
 

Multriman Partenaires

partenaire
Multriman - 23 bis Chemin de la Chabure 42400 Saint Chamond - Tél. 06 64 29 29 00 - cbastie@multriman.com
Multitex, développement internet