Jeremy Jurkiewicz :''Le sport doit rester un plaisir!"


L'affaire ''Jeuland'' a fait reparler du dopage dans le triathlon et  a ravivé les soupçons sur toutes les belles performances des français. Cela est donc l'occasion de poser quelques questions, sur ce sujet trop souvent occulté, à nos meilleurs représentants en longue distance. Jeanne Collonge, Cyril Viennot, Denis Chevrot, Antony Costes, Romain Guillaume et Sylvain Sudrie ont accepté de parler de dopage. Bertrand Billard partage leur avis. Et voici donc pour terminer, les réponses de Jeremy Jurkiewicz, l'athlète Français le plus en vue ces dernières années sur le circuit WTC ( 3 victoires ). 
 

Que penses tu du dopage ?  

Pour moi doper = tricher. Malheureusement le dopage est partout, dans tous les sports, à tout niveau. Je ne comprends pas comment ces personnes peuvent se regarder ensuite dans un miroir, regarder leur famille… car ils savent bien que leur performance est fausse. De plus nous n’avons qu’une vie, et la mettre en danger pour simplement quelques minutes de gloire… quel intérêt… ??? Le sport doit rester un plaisir et peu importe le niveau !!!!!
 

Fais tu partie d'un groupe cible ?  

Je suis intégré au protocole Adams depuis le début d’année 2015 via la WTC. Nous devons renseigner, via une plateforme internet, un créneau d’une heure par jour où nous pouvons être contrôlés, ainsi que nos lieux de stage et dates de compétition. Le but est de pouvoir localiser facilement les athlètes et donc de pouvoir effectuer des contrôles inopinés, ce qui peut dissuader certains de prendre des produits. Le but est peut être également de repérer des regroupements d’athlètes sur des lieux suspects... ??C’est un protocole qui peut paraitre lourd car nous devons renseigner des infos pour chaque jour de l’année. Mais une personne travaillant à l’usine 300 jours/365 pointe bien 8h, nous c’est rester bloqué 1h à la maison !!!! Petit à petit j’essaie d’intégrer qu’il y a Adams et que je ne peux pas changer mes plans de stages aux derniers moments. Ça permet peut être aussi de professionnaliser notre sport.


Sans le nommer, as tu déjà soupçonné quelqu'un de dopage?  

OUI, et plusieurs. J’ai des doutes sur des athlètes. Par rapport à des changements morphologiques rapides, des performances qui grimpent, grimpent, grimpent… ou des attitudes... Bref…. Il faut essayer de ne pas trop se focaliser la dessus sinon on ne pense plus qu’à ça et le dégout risque de vite nous envahir…A l’inverse j’ai également appris à ne pas être trop « sectaire » et tant qu’il n’y a pas de contrôle positif, de croire en ces performances même si par moment c’est difficile de ne pas douter… !!!!


Et toi, as tu été soupçonné de dopage?

Directement non, mais peut être que certains ont pu parler dans mon dos...J’invite volontiers ces personnes à venir partager mon quotidien, mes repas, mes entrainements pour se rendre compte qu’il n’y a rien de suspect.


En veux tu à ces athlètes qui triches et se font prendre?   

Bien sur Forcement ! Qui se rappel d'un 4e qui passerait 3ème ou d’un vice-champion olympique qui devient champion si le 1erse fait prendre…??? Personne.

Une fois la compétition passée les tricheurs surfent et profitent de la perf, tel un escroc.

Ils ne doivent pas avoir beaucoup d’amour propre !!!!!!

 
 

Penses tu que la lutte contre le dopage soit suffisante? 

La lutte peut être, bien que les tricheurs aient surement toujours une longueur d’avance. Mais je reste persuadé qu’il y a des passe-droits, des cas de dopage non révélés, des fédérations, ministères qui ferment les yeux, des médecins ou politiques véreux qui pensent en premier à l’image d’une discipline, d’une nation... !!!
 
 
Et si non quels moyens supplémentaires souhaiterais tu voir mettre en place ?
Un labo privé n’ayant aucun intérêt dans aucun pays, aucun sport et qui effectue lui-même les contrôles. Mais comment financer ce labo ? Une part de chaque licence pour eux... ??

Il y a surement beaucoup de solutions...Personnellement je garde en moi l’éducation que j’ai pu avoir : Jeune (dans mon club de natation) on m’a déjà informé et prévenu là-dessus et même sur les conduites dopantes…Ensuite dans ma pratique de triathlète et au contact de toutes les personnes qui m’entourent il est clair et netque je dis : jamais ça !!!!! 

 
 
Par cb le 5/02/2015 

Multriman Partenaires

partenaire
Multriman - 23 bis Chemin de la Chabure 42400 Saint Chamond - Tél. 06 64 29 29 00 - cbastie@multriman.com
Multitex, développement internet