Sylvain Sudrie : ''Bien sûr j'ai des doutes sur certaines performances''


L'affaire ''Jeuland'' a fait reparler du dopage dans le triathlon et  a ravivé les soupçons sur toutes les belles performances des français. Cela est donc l'occasion de poser quelques questions, sur ce sujet trop souvent occulté, à nos meilleurs représentants en longue distance. Jeanne Collonge, Cyril Viennot, Denis Chevrot, Antony Costes et Romain Guillaume ont accepté de parler de dopage. Bertrand Billard partage leur avis et avant de retrouver les réponses de Jeremy Jurkiewicz voici celles de l'athlète qui domine le triathlon LD en France depuis déjà quelques année : Sylvain Sudrie.
 

Que penses tu du dopage ?

C'est un fléau pour le sport en général. Notre discipline est relativement épargné car peu médiatique et peu lucrative au regards de certains autres sports. Pour ma part je pense qu'on peu être performant au plus niveau sur triathlon longues distances sans dopage. La progression est certes plus longues, mais la régularité des performances le prouve. Je reste concentré sur mon travail qui pour moi est le réel moteur de la performance.
 

Fais tu partie d'un groupe cible ?  

Oui Adams depuis mon titre de champion du Monde LD en 2010. je dois être localisable toute l'année et me soumettre à tout contrôle inopiné en plus des contrôles lors des competitions ( j'ai été controlé environ 10 fois en 2014). Le système est bon mais fastidieux car on a pas toujours le réflexe de se connecter pour indiquer les changements de localisation avant nos nombreux déplacements. C'est pour ça qu'il y a autant de manquement. On devrait nous mettre une puce ça serait plus simple ;)


Sans le nommer, as tu déjà soupçonné quelqu'un de dopage? 

Bien sur,  j'ai des doutes sur certaines performances mais malheureusement il y a toujours des tricheurs qui passent à travers les systèmes de contrôles. 


Et toi, as tu été soupçonné de dopage?

Pas à ma connaissance.


En veux tu à ces athlètes qui triches et se font prendre? 

Bien sur que je leur en veux car ils ternissent les valeurs de notre sport qui est déjà dur à mettre en avant et montrent le mauvais exemple pour les jeunes qui s'identifient à eux.


Penses tu que la lutte contre le dopage soit suffisante? 

Non , car le problème c'est qu'au niveau mondial il n'y pas assez de moyens mis en place pour lutter les tricheurs ont toujours un temps d'avance et les sanctions sont trop fluctuantes. 
 
Et si non quels moyens supplémentaires souhaiterais tu voir mettre en place ?
En ce qui concerne le triathlon, je souhaiterais que toute les fédérations internationales imposent aux athlètes professionnels de se soumettre au même suivi que nous à savoir la localisation. Et que tout athlète pris pour dopage avéré soit radié à vie de toutes licences sportives pour éviter les récidives.
 
 
Par cb le 28/01/2015 

Multriman Partenaires

partenaire
Multriman - 23 bis Chemin de la Chabure 42400 Saint Chamond - Tél. 06 64 29 29 00 - cbastie@multriman.com
Multitex, développement internet