Cyril Viennot : ''J'ai la conviction que le triathlon est un sport assez clean''

L'affaire ''Jeuland'' a fait reparler du dopage dans le triathlon et  a ravivé les soupçons sur toutes les belles performances des français. Cela est donc l'occasion de poser quelques questions, sur ce sujet trop souvent occulté, à nos meilleurs représentants en longue distance. Aujourd'hui la parole est donnée à Cyril Viennot. En tant que premier Français à Kona, Cyril est le plus exposé. Mais il est aussi le premier à répondre car il est remonté par ce qu'il a pu lire ou entendre suite à l'annonce de la suspension de José Jeuland. 
 

Que penses tu du dopage ? 

Bien entendu je pense que c'est un fléau! Mais dans les faits je ne me pose pas mille questions sur le sujet. Je sais qu'on peut faire de belles choses en étant clean, mais cela demande de gros efforts... Donc si je commençais à me dire "est-ce que untel est dopé? Est-ce que ceux qui sont devant moi sont dopés?" etc... je pense que ça m'apporterait plus de frustration qu'autre chose. Donc je me contente de pratiquer le triathlon avec la conviction que c'est un sport assez clean dans l'ensemble.


Fais tu partie d'un groupe cible ? 

Oui, depuis Janvier 2015 je suis soumis au système ADAMS. J'y ai été inclus par la société Ironman...


Et en quoi cela consiste-t-il?  

Donner sa localisation tous les jours, ses compétitions, etc... Et donner un créneau d'1h par jour où on est "contrôlable".


Quel est ton avis sur ce protocole imposé?  

Je trouve ça très pesant. Mais bon, on dira que c'est la rançon du succès! Si ce système permettait d'être sûr que tout le monde est clean, je m'y soumettrais plus volontier, mais à priori dans d'autres disciplines certains ont avoué s'être dopé pendant leur carrière alors qu'ils avaient été contrôlés de nombreuses fois et jamais pris... 


Sans le nommer, as tu déjà soupçonné quelqu'un de dopage? 

Disons qu'on peut se poser des questions au regard de certaines performances d'anciens dopés parfois, mais bon... Tant que rien n'est prouvé c'est difficile de parler de quoi que ce soit. Je vois trop passer des commentaires de gars qui sont persuadés qu'on ne peut pas faire du haut niveau sans se doper, alors que c'est complètement faux, pour moi-même parler sans savoir.


As tu, toi, été soupçonné de dopage?

Non, jamais. Mais je sais que sur Ironman on a souvent l'image d'un effort "surhumain" et que certains ont du mal à concevoir qu'on puisse faire de bons chronos en étant clean. Mais ça s'arrête là.


En veux tu à ces athlètes qui triches et se font prendre? 

Bien entendu! Ca jette le discrédit sur d'autres athlètes qui n'ont rien demandé, et surtout rien fait de mal, et c'est ça qui m'énerve le plus!


Penses tu que la lutte contre le dopage soit suffisante? 

Bien évidemment non, mais il faudrait des moyens considérables pour que la recherche permette de détecter tous les nouveaux produits, pour faire des contrôles systématiques, etc... Ce n'est pas simple. 
 
Par cb le 13/01/2015 

Multriman Partenaires

partenaire
Multriman - 23 bis Chemin de la Chabure 42400 Saint Chamond - Tél. 06 64 29 29 00 - cbastie@multriman.com
Multitex, développement internet