Un bon zero à Lake Tahoe...


 
Ce sera en degré celcius la température dimanche , à la sortie de l’eau lors de l’iroman Lake Tahoe. D’après le règlement ITU, la natation serait annulée et l’épreuve transformée en un grand duathlon… Mais à la WTC, on préserve le fun ! Cela était déjà arrivé sur l’Ironman de Floride et tout le monde ou presque était resté dans la course.

Mais cela ne sera pas la seule difficulté de l’épreuve…. Il a bien sur  l’altitude, avec toute la course qui se déroule entre 1750 et 2300m. Cela représente un beau défi et aura forcement des conséquences sur les performances…

Le parcours vélo apportera aussi un challenge par son dénivelé. Ce n’est certes pas l’Embrunman, mais  cela s’annonce malgré tout comme un Ironman très usant… Il faudra jouer avec de belles parties roulantes livrées au vent entre coupé de 2 ‘’petites’’ ascensions de 4 km par tour  qui propose un dénivelé entre 8 et 12% dont l’une est suivi d’une descente où la vitesse devrait facilement dépasser les 80 km/h !

Le marathon sera sans doute un des plus beau du circuit pour ceux qui aiment la nature, mais entre l’altitude, le vent sur le plateau de Squaw Valley et les petites bosses qui le jalonnent , on ne devrait pas avoir un grand nombre de chronos sous les 3h…

 A quelques semaines de Kona, quelques 60 Pro, femmes (23) et hommes (40) ont relevé le Challenge, soit le double par rapport aux dernières épreuves Nord Américaine. Cela annonce une belle bagarre, dont les favoris seront les Australiens Joe Gambles, Paul Ambrose et Chris Mc Donald, l’Estonien Kirill Kotsegarov, le Danois Vittrup-Pedresen, les Américains Justin Daerr et Matthew Russell, sans oublier Petr Vabrousek ! L’allemand Maik Twelsiek, si il est bien présent 2 semaines après sa victoire au Wisconsin pourrait mettre tout le monde d’accord… Tout comme son compatriote Christian Brader capable du meilleur...

Il faudra aussi suivre les Français, avec Nicolas Hemet qui livre toujours des courses sans fausse note. Et aussi Romaim Guillaume après ses 5e places au Quebec et au Wisconsin,  qui même s’il dit que ce n’est pas un objectif ,  peut s’être trompé dans sa planif et encore jouer les premiers rôles… 

Chez les filles, Jeanne Collonge si elle résiste au froid pourrait aussi avoir son mot à dire et aller chercher un nouveau podium après la 2e place obtenue à Nice. Mais la grande favorite devrait être l’Anglaise Catriona Morrison.

Personnellement, malgré un petit accro… je me suis beaucoup investi pour être dans les meilleures dispositions sur cette épreuve. Logiquement les 4 petits cols ne m’avantagent pas, mais cette épreuve me faisait vraiment trop envie et il y a aussi de quoi s’exprimer pour un rouleur !

Le petit imprévu aura été le Challenge Vichy 2 semaines après l’Ironman de Suède, auquel je n’ai pas pu m’empêcher de prendre part et pire d’aller au bout !  La fatigue qui a suivi cet enchainement et le retour du mauvais temps sur la France m’ont laissé sans défense face au virus… Mais présent depuis samedi dernier à Lake Tahoe, je profite de l’air de la montagne pour récupérer et j’espère bien encore une fois pouvoir ‘’matcher’’ pour le top 5 !
 
 
Par cb le 20/09/2013 

Multriman Partenaires

partenaire
Multriman - 23 bis Chemin de la Chabure 42400 Saint Chamond - Tél. 06 64 29 29 00 - cbastie@multriman.com
Multitex, développement internet